Paris Immobilier
Paris Immobilier

Quelques alternatives pour acheter moins cher un bien immobilier

Partager sur :
Quelques alternatives pour acheter moins cher un bien immobilier

Vous rêvez de devenir propriétaire, mais votre budget est assez limité. On vous dévoile quelques alternatives intéressantes pour pouvoir acheter moins cher un bien immobilier

L'achat d'un BRS

Le BRS, pour Bail Réel Solidaire, est un dispositif qui permet aux personnes à revenus modestes d'acheter une résidence principale bâtie sur un terrain qu'elles doivent louer auprès d'un Organisme Foncier Solidaire (OFS). 

Les avantages : 

  • Le bien coûte jusqu’à 20-40 % moins cher puisque le prix n'inclut pas la valeur du terrain. 
  • L'acheteur peut tranquillement occuper son logement pendant une longue période allant de 18 à 99 ans, avec la possibilité de rallonger l’occupation de la parcelle. 
  • La dépense relative à l'habitation mensuelle est réduite puisque le loyer moyen du terrain tourne autour de 100 euros. 
  • L'acheteur peut revendre le bien plus tard, mais dans les mêmes conditions que lors de l’acquisition.

L'achat d’un bien en cours de bail

Les biens vendus avec un locataire en place valent souvent moins cher, car leur valeur subit une décote du fait du bail en cours. 

Pour cause : les acheteurs ne peuvent modifier les termes du contrat de location, ne peuvent déloger le locataire avant terme, ne peuvent augmenter le loyer et ne peuvent pas s’y installer sitôt l'acte de vente signé. La décote peut être plus ou moins importante (5 à 50 %) selon la nature du bail établi. 

Il est important de bien le vérifier avant de faire une offre d'achat, car dans certains cas (bail soumis à la loi de 1948), la récupération du logement peut être très compliquée. 

L'achat d'un bien avec travaux

Un bien qui nécessite des travaux voit également sa valeur chuter. Le montant de la décote oscille le plus souvent entre 20 et 25 %, mais tout dépend de la nature et de l'ampleur des travaux à faire. 

Avant d'acheter, faites entreprendre une expertise du bâtiment et lisez attentivement les rapports des diagnostics techniques. Faites ensuite établir des devis pour avoir une idée du coût global des améliorations à faire.